Actualités

Mesures sanitaires générales et protocoles en vigueur au collège au 1er septembre 2021

Par admin berthelot-montreuilsousbois, publié le mercredi 1 septembre 2021 19:02 - Mis à jour le mercredi 1 septembre 2021 19:40

Vous trouverez dans cet article les éléments généraux des mesures sanitaires valables pour cette rentrée ainsi que les protocoles mis en place au collège Berthelot pour la rentrée scolaire 2021.

Vous disposez ci-joint des documents suivants :

1. Une infographie qui synthéthise les 4 scénarios envisagés en fonction de l'évolution de l'épidémie

2. Le détail des éléments mis en oeuvre pour le 2ème niveau d'alerte actuellement en vigueur

3. Les éléments particuliers mis en place au collège berthelot

De plus, vous trouverez ci-dessous les recommandations et protocoles à suivre en cas de détection de cas "positif" et de cas "contact à risque".

Le Principal

Y.LADER

POUR PROTÉGER LES ÉLÈVES ET LES PERSONNELS ET ASSURER L'ÉDUCATION DE TOUS

Vaccinés ou non, tous les élèves sont accueillis dans les écoles, collèges et lycées.
Pour l'année scolaire 2021-2022, un protocole sanitaire est mis en place avec 4 niveaux de protection selon la gravité de circulation du virus afin d'organiser et de mettre en œuvre les mesures les plus justes et les plus graduées possibles à l'échelle locale ou nationale.
Le protocole sanitaire en vigueur dans les écoles, collèges et lycées à partir du 2 septembre 2021 est de niveau 2.

APPLIQUER LES GESTES BARRIÈRES

Une application stricte des gestes barrières doit être maintenue :

- port du masque obligatoire à l’intérieur pour tous les personnels et les élèves, pas de port du masque à l'extérieur (sauf lorsqu'une décision préfectorale impose localement le port du masque dans l'espace public) ;

- lavage des mains ;

- limitation du brassage par niveau ;

- distanciation physique ; 

- aération des locaux ; 

- désinfection régulière.

Continuer à veiller au respect des gestes barrières, c'est assurer la protection de tous, des élèves et des personnels.
 

STOPPER LES CHAÎNES DE CONTAMINATION

Que se passe-t-il pour les « cas confirmés » dans une école ou un établissement scolaire ?
Il appartient aux personnels et aux responsables légaux des élèves d’informer sans délai le directeur ou le responsable d’établissement des situations de cas confirmé.
L’élève ou le personnel cas confirmé ne doit pas se rendre à l’école ou dans l’établissement avant un délai d’au moins 10 jours :
 à partir du début des symptômes pour les cas symptomatiques
 et à partir du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques.
Si l’élève ou le personnel a toujours de la fièvre au 10ème jour, ce délai est prolongé jusqu’à 48h après la disparition de celle-ci.
Le retour au sein de l’établissement des cas confirmés n’est pas conditionné par la réalisation d’un test PCR ou antigénique.
Le retour à l’école ou à l’établissement se fait, sous réserve de la poursuite du respect strict des mesures barrières.

Comment sont identifiées les « personnes contacts à risque » au sein des collèges et des lycées ?
L’apparition d’un cas confirmé parmi les enseignants, dès lors qu’ils portent un masque, n’implique pas que les élèves de la classe ou les autres enseignants soient considérés comme contacts à risque. De même, l’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves n’implique pas que les personnels ou les autres élèves soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque.
L’identification des contacts à risque, c’est-à-dire des personnes ayant été en contact long avec le cas confirmé sans mesures de protection en intérieur (telle que le masque), doit être réalisée dès le premier cas au sein de l’établissement.
Une attention particulière sera accordée aux temps durant lesquels le port du masque et/ou la distanciation sont plus difficiles à appliquer (déjeuner à la même table). A titre de rappel, il est attendu des établissements scolaires de limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et les croisements importants entre groupes, tout particulièrement à la cantine.
L’établissement contacte, dans la mesure du possible, le cas confirmé (selon le cas l’élève ou ses responsables légaux / le personnel) afin d’identifier les personnes avec lesquelles celui-ci a eu un contact rapproché durant le temps scolaire, au sein de la classe, en dehors des salles de classe et à la cantine, sans que le port du masque soit respecté.
L’établissement dresse une liste des potentiels contacts à risque identifiés parmi les personnels et les élèves dans et en dehors de la classe et de leurs coordonnées, avec l’appui des personnels de santé de l’éducation nationale.
 

Quelle est la conduite à tenir, pour les élèves qui sont identifiés « contacts à risque » dans les collèges et lycées ?
Il appartient à l’établissement de prévenir les responsables légaux des élèves que leur enfant est identifié contact à risque. L’élève doit respecter une quarantaine de 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé et réaliser un test immédiatement puis à l’issue de la période de 7 jours à compter du dernier contact avec le cas confirmé sauf si l’élève justifie d’un schéma vaccinal complet(8) ou a contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois(9). Dans ces deux derniers cas, la quarantaine ne s’applique pas et l’élève peut poursuivre les cours en présence en veillant strictement au respect des gestes barrières.
Les responsables légaux devront attester sur l’honneur, dès le premier jour, que leur enfant remplit bien l’une de ces deux conditions, pour permettre la poursuite des cours en présence.
En parallèle, la CPAM contacte les responsables légaux pour confirmer la conduite à tenir, au regard, notamment, des informations médicales dont elle dispose. Elle procède à des contrôles du statut des élèves contacts à risque (vaccination, antécédent Covid-19) et transmet les éléments de manière sécurisée à la seule attention des personnels de santé de l’Education nationale. Elle transmet aux responsables légaux, le cas échéant, les justificatifs relatifs à la garde d’enfants pendant la quarantaine.
(8) L’élève devra se soumettre à un test de dépistage immédiat puis à l’issue de la période de 7 jours.
(9) L’élève n’est soumis à aucun test de dépistage.

Pour résumer

Par mesure de protection, les élèves contact à risque (est contact à risque toute personne qui a eu un contact direct et face-à-face à moins de 2 mètres de la personne positive, sans mesure de protection efficace, selon la définition du Haut Conseil de la santé publique) sans vaccination complète sont mis en éviction pendant 7 jours. 
Les élèves contact à risque justifiant d’une vaccination complète ou ayant contracté la Covid depuis moins de deux mois (sur déclaration des parents ou responsables légaux) poursuivent les cours en présentiel.

Dès la rentrée, pour faciliter la vaccination des adolescents (à partir de 12 ans) et des personnels, des séances de vaccination sont prévues dans votre établissement ou à proximité ; l'autorisation d'au moins un parent pour les élèves de moins de 16 ans sera recueillie par les chefs d'établissement.
Le document a déjà été distribué à votre enfant lors de la pré-rentrée et est en ligne dans un autre article.

Pièces jointes

À télécharger

 / 1